Du Sagittaire au Capricorne…..

Le 21 décembre, la nuit sera la plus longue de l’année, et à  partir de cette date, la lumière renaitra, les jours rallongeront, la force de nuit s’inversera. Ce solstice d’hiver est à l’origine des fêtes de la Lumière et gageons que toutes les illuminations citadines qui nous ravissent, sont là pour célébrer la lumière et son retour.

Dans nos jardins réels ou symboliques, les graines qui ont été plantées  sont en gestation de vie dans une terre froide et gelée, plongées dans les profondeurs de l’obscurité. Elles semblent se recueillir et méditer pour préparer le renouveau vital du printemps prochain. La nature paraît dépouillée, vide de toute énergie, condamnée au silence. Mais sous cette mort apparente, se cache la vie, qui avec patience et persévérance, atteindra son but en temps et heure.

Et comme le 21 Décembre, le Soleil entre en CAPRICORNE, on ne peut qu’y associer les symboles du signe : A l’image de la nature glacée et dénudée, le Capricorne est un « froid », sans extériorisation, tout en retrait sur soi et concentration, avec des pulsions vitales tempérées et une sensibilité engourdie.  C’est un passionné à froid, et tout comme la graine enfouie dans la glace ne demandera qu’à germer au moindre rayon de soleil, il cache une hyperémotivité profonde, refoulée, barricadée.

Il a cette tranquillité qui ne s’étonne de rien, cette sérénité qui résiste à la contagion, à la suggestion, à l’intimidation ; Tout comme la graine enfouie dans la glace présente une résistance de vie exceptionnelle, le Capricorne a la solidité d’un roc et évoque un granit abrupt et désertique. Il est capable plus que tout autre signe (avec cependant le scorpion) de « tenir « dans des conditions hostiles et difficiles.

P1040908Saturne , planète du temps est leur maître et certains Capricornes, possédés par une ambition forcenée, une conquête d’absolu, un besoin de puissance, chercheront toute leur vie à combler le vide de leurs frustrations, pendant que d’autres fixés à l’image de ce qui leur manque, prendront le chemin du renoncement et de l’isolement.

En positif, porteur de sagesse, ambitieux et persévérant, en négatif coupé de la sensibilité, et excluant toute extériorisation, le Capricorne, c’est :

                                      Cesar ou le Christ

 

Bonnes et Belles Fêtes de la Lumière et joyeux Noël à tous et toutes.

 

Chris Van der Voort

Ecole d’Astrologie d’Enghien.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Du Sagittaire au Capricorne…..

  1. Vanel dit :

    Merci , comme d’habitude analyse percutante et enrichissante