« On ne nait pas criminel »

 

L’affaire criminelle hyper médiatisée, du meurtre d’Alexia par son époux Jonathan Daval, s’est soldée par une condamnation d’emprisonnement de 25 ans, pour l’accusé.

« On ne nait pas criminel » a assuré une de ses avocates, « coup de sang », a affirmé une autre, « manipulateur » a déclaré l’avocat général !

Ces tendances manipulatrices, violentes et criminelles, se retrouvent-elles dans son thème de naissance, ou sont-elles le fruit d’une éducation, de frustrations répétitives, d’une incapacité à vivre des situations difficiles, à s’affirmer ? Question intéressante pour un astrologue, que nous allons nous poser. (voir thème fin de page)

Jonathan est du signe du Capricorne, ascendant Scorpion.

 Les Capricornes sont réputés solitaires, mélancoliques, rigides et dogmatiques, mais aussi porteurs de sagesse, de stabilité et de maîtrise. La vraie peur du Capricorne est celle de l’échec, de l’insécurité. Son ascendant est Scorpion, dont la représentation populaire en fait un symbole malfaisant et secret, toujours prêt à piquer quand on s’approche ! Mais, le pire n’existe pas sans le meilleur et le ténébreux Scorpion peut aussi être un aigle puissant !

Le soleil de Jonathan est donc en Capricorne, et Saturne, maître du Capricorne, est en Scorpion et en maison XII (deux aspects en Eau – sentiments). Un saturne qui, par sa position, a peur d’être dominé ou contrôlé (du fait de sa vulnérabilité affective), et qui traduit, en Scorpion, une peur ou un sentiment d’insuffisance dans le domaine sexuel, noyé dans des besoins émotionnels et affectifs intenses. En maison XII ce Saturne traduira un sentiment perpétuel de détachement, d’isolement, d’incarcération (sentiment qui n’est pas prêt d’être abandonné !).

Chez Jonathan, l’égo saturnien est enclin à croire que le destin veut le détruire, le contrôler, et son impuissance à communiquer ses sentiments aux autres est compensée en essayant de prouver qu’il maîtrise totalement sa vie (ce qu’il a tenté de faire en dissimulant son meurtre et en trompant tout son entourage).

Il se trouve que les deux planètes maîtresses du Scorpion, signe de l’ascendant, sont Pluton et Mars, et qu’on les retrouve, conjointes, toujours en Scorpion et en maison XI. Etonnant !! Etonnant car ici, on est dans l’agressivité à l’état brut, la colère de l’égo et la rage archaïque profonde et destructrice, travaillant ensemble.

A ce stade de l’étude, on peut dire que non, on ne nait pas assassin, mais on peut naître avec une profonde violence en soi, violence qui sera maitrisée, ou non !

Et qu’en est-il des sentiments, des émotions ?

 La Lune de Jonathan est en Gémeaux, signe d’une grande plasticité, une Lune qui sait singer tous les rôles, on l’a vu ! Et cette Lune est opposée à Vénus, les images intérieures sont en conflit avec l’identité corporelle, et fait que l’émotionnel est perturbé.

Sa Lune est également opposée à Jupiter, un aspect d’immaturité et d’instabilité, renforcé par la conjonction Jupiter Neptune. Le flou, le déni et les difficultés avec la réalité induisent un mauvais rapport entre le réel et l’imaginaire. Les individus Lune Neptune sont de véritables » éponges » affectives, si absorbantes face aux autres, qu’ils ne savent plus eux-mêmes qui ils sont ! Cette position fait que Jonathan ne pouvait pas libérer ses colères, colères, qui, intériorisées devenaient destructrices ; le genre de colère qui devient dévastatrice, lorsqu’elle se libère !

Enfin, le portrait ne serait pas complet si on oubliait Mercure, qui avec sa conjonction à Neptune, traduit une pensée « caméléon » ! sans négliger non plus la conjonction Vénus Uranus, qui, au niveau relationnel n’est pas la plus facile, puisqu’elle sous-entend égocentrisme, froideur, insensibilité dans les relations !

Cette étude est étonnante, car, c’est évident, on ne nait pas assassin ! Mais ce qui est évident, c’est que dans le cas de Jonathan l’association d’une grande violence et d’un émotionnel perturbé et immature a pu faire un assassin dans un coup de colère. Pour ce qui est de la manipulation, la question peut se poser quand on étudie son thème : a-t-il menti ou s’est-il menti à lui-même, lorsqu’il a présenté à sa belle famille et devant les médias, un visage poupin et dévasté par le chagrin. Tout dans son thème explique ses attitudes et c’est là la force de l’astrologie !

 

Ecole d’Astrologie d’Enghien

Chris Van der Voort

Sources : F. D.A.F

Thème de Jonathan Daval :

img20201123_20244138

 

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.