2020, année surréaliste !!

L’année 2020, dont nous pouvons dire qu’elle nous a chahuté, se termine par plusieurs évènements astrologiques majeurs. Le jour du solstice d’hiver, le 21 Décembre, aura lieu une conjonction exacte entre Jupiter et Saturne, à 0° du Verseau ! Cette conjonction est exceptionnelle car les planètes seront très proches l’une de l’autre, ce qui ne s’était pas produit depuis 1623 ! Ne ratons pas l’évènement, que nous pourrons observer, si le temps le permet !

De plus cette conjonction se produira dans un signe d’air pour la première fois depuis 1802, car, depuis cette date, toutes les conjonctions ont eu lieu dans des signes de terre ! On entre donc dans un nouveau cycle, où les conjonctions Jupiter Saturne seront en signe d’air, et ce jusqu’en 2159 ! La transition inaugurera un changement progressif dans les priorités, qui, de matérielles, deviendront humanitaires et collectives.

Saturne, deuxième maître du Verseau, est un facteur de discipline, d’organisation, de patience et de persévérance. En transit dans le signe du Verseau, il va structurer les qualités d’innovation et de modernité de ce signe. Le passage de Saturne en Verseau est donc un bon transit qui favorisera des découvertes importantes, des révolutions technologiques, sous l’égide des valeurs de liberté et de fraternité, chères aux Verseaux (Saturne sera dans ce signe pendant 3 ans). De plus, Jupiter, planète pleine d’optimisme, d’ampleur et de générosité, est à l’aise dans le signe progressiste et humaniste du Verseau, et elle y restera jusqu’au 30 décembre 2021, après un passage en Poisson et une rétrogradation.

Le solstice d’hiver du 21 Décembre signe donc un changement d’ambiance, avec le passage de Jupiter et Saturne dans les énergies du Verseau. Et ce changement d’ambiance sera ressenti aussi bien au niveau individuel que collectif, avec la prise de conscience, qui nous habite déjà, que nous sommes tous dans le même bateau !

Quels seront les effets de cette conjonction Jupiter Saturne ?

 La confrontation des deux planètes fait que les structures idéologiques et sociales, ainsi que nos « vieilles peaux » Saturniennes se désagrègent.  Nos certitudes se fissurent, poussées vers la sortie par le besoin de libération des contraintes du passé, et sont bercées par l’accélération Jupitérienne des découvertes, et la volonté sans limite d’avancer toujours plus vite, toujours plus loin, de l’homme.

Il en résulte une angoisse : la nôtre, celle de l’homme au bord du précipice, à la porte de l’inconnu. La crise sanitaire que nous vivons en est un parfait exemple : où allons-nous ? De quoi sera fait notre avenir ? Allons-nous être obligés à des renoncements pour continuer à vivre ? Jupiter fait éclater les vieux schémas Saturniens, pulvérise nos habitudes sécuritaires, et nous le vivons mal.

Un autre évènement majeur se produira le 23 décembre : Uranus et la Lune Noire seront conjoints à 6° du Taureau ! Nous avions vu dans une précédente News Letters que le passage d’Uranus en Taureau, signe de terre, risquait de « bousculer » tout ce qui touche à la sécurité matérielle. Nous en avons eu un exemple avec la chute de la bourse et le confinement général, dû à la crise sanitaire.

Quelle interprétation peut-on donner à cette conjonction, et quelles peuvent être les répercussions dans nos vies ?

Uranus, maître du Verseau, est la planète de l’éveil, de la liberté, de l’indépendance, et de la modernité. La Lune Noire exige de nous une confrontation lucide et authentique avec nos peurs inconscientes, un dépassement de nos instincts, une rencontre avec la lumière après avoir traversé des zones d’ombre. L’aspect de conjonction entre la foudre Uranienne et la recherche d’absolu de La Lune Noire, en signe de terre, et en Taureau, risque d’impacter, une fois de plus, nos certitudes, qu’elles soient matérielles ou écologiques ! Nous amènera-t-il vers une prise de conscience collective, volontaire ou non ?  L’humanité sera-t-elle confrontée à ce qu’elle a semé ?

Cette fin d’année 2020 sera ce qu’elle n’a pas cessé d’être depuis le début, surréaliste !

J’espère malgré tout que la fête de la lumière portera bien son nom, et que la joie et l’optimisme seront en vous pour vivre des moments intenses de bonheur.

 

 

Ecole d’astrologie d’Enghien

Chris Van der Voort

 

 

 

 

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.